Dans la bibliothèque de la bibliothérapeute : “Du côté du bonheur” d’Anna McPartlin

Un roman traduit par Anne Le Bot et édité par Le Cherche midi

 

 

Qui est au coeur de ce roman ? Maisie, “une femme célibataire avec deux enfants et une mère atteinte de démence sénile, un travail à temps partiel dans un cabinet dentaire en semaine et des ménages dans une usine le week-end” ? Ou Jeremy, son fils de 16 ans qui disparaît sans raison ?

 

Le roman leur donne tour à tour la parole ainsi qu'aux autres autres protagonistes : la petite sœur de Jeremy, son meilleur copain qui a disparu avec lui, la dame qui garde la grand-mère quelques heures par jour pour soulager la famille…

 

Tous ont la parole car tous ont quelque chose à nous dire. C’est là la force des romans de Anna McParlin, dans cette faculté à créer des personnages qui font présence dans nos vies.

 

Maisie n’a pas aimé son mari mais elle aime ses enfants. Sa mère souffre d’Alzheimer mais est parfaitement consciente de l’absence de Jeremy. Fred est à ses côtés, toujours doux et attentionné et pourtant…

Comme nous tous, ces personnages ne sont pas faits que d’un bloc. Leurs sentiments sont fragiles et changeants, ils les emmènent du côté du bonheur, parfois. Et d’autres fois, ils les transportent de l’autre côté.

 

C’est d’amour que nous parle Anna McPartlin, de celui que l’on ressent, de celui que l’on cache. Et avec elle on se pose cette question : de quelle sorte d’amour aimons-nous ceux que nous aimons ?

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic