Bibliothérapie et lectures d'été : semaine 2

La lecture à voix haute permet de se rendre pleinement disponible au texte, c'est pourquoi elle constitue un exercice important en bibliothérapie.

 

 


Il ne s'agit pas ici de lire devant un public ou de faire la lecture à quelqu'un, mais bien de s'accorder un temps d'intimité avec un texte.

Lire à voix haute tout seul chez soi, sur la plage déserte au petit matin, dans le jardin.

Ne pas s'occuper de savoir si "on lit bien" mais être simplement présent à ce qu'on lit.

Écouter le texte résonner dans sa propre voix.

Se mettre à l'écoute du texte et se laisser guider par le rythme de la phrase.

Prêter attention à sa posture, à sa respiration, à la musicalité de sa propre voix.

Choisissez pour cela un texte dont le style vous a particulièrement touché ou ému, qu'il s'agisse d'un extrait de roman, d'un poème ou de quelques répliques d'une pièce de théâtre.

En panne d'idée de lecture à voix haute ?
Je vous suggère "La lectrice" de Raymond Jean ou bien les premières pages de "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll (disponible légalement en ligne en suivant ce lien : https://bit.ly/2uzi09F).


 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic