Comptines, ritournelles et sensibilisation à la santé mentale

 

Les Semaines d’information sur la santé mentale (SISM) qui se tiendront du 12 au 25 mars auront pour thème : « Santé mentale : Parentalité et Enfance ».

 

Il s’agit là d’un moment privilégié pour sensibiliser le public et l’informer sur les actions de promotion de la santé mentale. C’est pour cela que l’association Revivre (qui propose accueil, aide et écoute aux personnes dépressives et à leur entourage) y participe comme chaque année.

 

Elle présentera ses activités lors d’une exposition du 12 au 17 mars dans le hall de la Maison des associations Agora à Saint-Nazaire. A côté de panneaux pédagogiques et informatifs, les visiteurs pourront y découvrir les textes écrits dans le cadre d’un atelier d’écriture.

 

Proposé par l’association Revivre à ses adhérents, cet atelier était bien sûr l’occasion de partager un nouveau temps de convivialité, mais aussi d’exercer l’imaginaire, de favoriser le mieux-être per l’expression des émotions et de restaurer l’estime de soi grâce à une activité créative.

 

Nous avons souhaité construire ce moment autour du thème retenu par les SISMs, la parentalité et l’enfance. Cependant, un écueil devait être évité. L’évocation des souvenirs d’enfance et des relations avec ses propres parents pouvait se révéler douloureuse pour certains participants. Il fallait donc aborder ce thème de façon à ne mettre personne en difficulté. Même dans un groupe bienveillant et « enveloppant », il est évident que l’on ne peut pas prendre le risque de placer dans une situation anxiogène une personne déjà fragilisée par un état dépressif.

 

J’ai donc proposé de bâtir le travail de l’atelier autour de la thématique des « jeux de l’enfance ». Le jeu est un moment que l’on a partagé (ou pas…) avec ses propres parents, puis avec ses enfants et petits-enfants (dans une relation plus souvent apaisée). Mais le jeu est aussi une expérience partagée avec les copains de la cour de récré, avec ses rituels et ses ritournelles.

 

Les déclencheurs d’écriture ont été choisis en puisant dans les comptines, rondes et autres formulettes : « Am stram gram », « Une poule sur un mur » (texte revu et corrigé par les participants qui en ont proposé des versions très drôles), « La p’tite hirondelle »… Ces textes populaires sont extraordinairement riches de par leur rythme musical, leurs thématiques, leur vocabulaire imagé, les associations inattendues de termes qu’ils proposent. Ils se prêtaient donc très bien à l’évocation des joies de l’enfance mais aussi à ses difficultés et à ses interdits (dont les participants ont dressé une liste sur le modèle de « Jacques a dit »).

 

Quelques-uns des textes écrits par les participants vous seront présentés du 12 au 17 mars prochain dans le hall d’Agora. Pour patienter jusque-là, voici ce poème écrit par Claude :

 

Enfant jouet

Cour de récré

Ballon perdu

But couché

Bille cassée

Dé brisé

 

 

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic