Ateliers d'écriture et prévention santé

C'est à l'initiative de l’association nazairienne A vos soins que trois ateliers d'écriture ont été proposés pour accompagner les actions de prévention santé du MarSOINS.

 

 

En collaboration avec la Fédération des Maisons de quartier, ces ateliers ont été conçus dans le cadre de l'action "Mieux-être et santé" proposée par la Maison de quartier de Kerlédé à ses adhérents.

 

Il s’agissait de proposer un dispositif permettant de trouver les modalités pour parler de la santé et renforcer sa capacité à agir pour son mieux-être personnel. L’action visait aussi à mieux faire connaître les activités du MarSOINS.

 

Présente pour accueillir les participants au début de chaque atelier, Aurélie Parthenay, assistante de coordination de projets pour A vos soins, a présenté les activités du MarSOINS. Le camion lui-même avait été repéré par plusieurs participants mais ses actions restaient mal connues. La présentation a suscité beaucoup d’intérêt, les participants se sont montrés intéressés par des dépistages pour eux-mêmes et leurs proches. Ils sont désormais sensibles aux actions de l’association, en particulier à celles qui sont relayées par la maison de quartier de Kerlédé.

 

En concertation avec l’ensemble des partenaires, les ateliers d’écriture créative ont été construits autour des messages de prévention santé.

Les consignes d'écriture ont été rédigées à partir d’affiches de l’INPES (institut national de prévention et d’éducation pour la santé) en s’appuyant sur :

  • le mode de communication de ces affiches : slogans, forme impérative, sigles…

  • le vocabulaire utilisé dans les campagnes de prévention

  • les thématiques traitées dans ces campagnes

 

Ainsi, les participants ont été invités à écrire sur le corps, les méfaits du tabac, la consultation médicale, les activités sportives, le bien-être…

 

Les textes écrits par les participants relèvent de la création littéraire. Ce ne sont pas des textes à vocation pédagogique, pas plus que des témoignages. Il faut donc bien les considérer comme des œuvres de fiction, au même titre que des poèmes.

 

Invités à écrire sur ce qui est nécessaire à leur bien-être, les participants parlent de sourire, d’espoir, d’altruisme, de rire, de soleil… Plus que le soin physique, c’est l’échange qui est mis en avant. Sans doute, cette demande d'écoute et d'empathie mérite-t-elle d'être prise en considération dans toute action de prévention dans le domaine de la santé, et ce afin d'en maximiser l'efficacité.

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic