Aborder la dépression en atelier d'écriture, c'est possible ?

Se mettre à l'écoute de sa propre écriture pour être plus disponible à l'autre.

 

 

Jusqu'au 22 décembre, la Maison de quartier de La Chesnaie (Saint-Nazaire) présente une exposition de sensibilisation à la dépression. Quels sont les signes qui doivent nous alerter chez des proches ? Comment réagir et quelle aide proposer ?

 

Les partenaires

 

L'association Revivre soutient les personnes dépressives et leurs proches. Elle a souhaité accompagner la diffusion de sa plaquette sur les lieux-ressources de la région nazairienne par des actions auprès des maisons de quartier.

 

C'est à son initiative, et avec ma participation, que la maison de quartier de La Chesnaie a accueilli des temps de collecte de paroles et un atelier d'écriture sur le thème des "Mots qui consolent." Ces temps partagés ont permis de mettre des mots sur les réactions de chacun face à des proches tristes ou déprimés.

 

Les mots qui consolent

 

Nous connaissons tous des mots qui réconfortent ou qui font du bien. Nous en avons dit à des amis, à nos enfants... Et parfois, on nous en a dit aussi, pour soulager des petits chagrins ou des grandes peines. Ce thème des "mots qui consolent" a ainsi été choisi pour sa capacité à générer des réactions chez des publics très variés. Il permet en outre d'aborder la dépression sous l'angle de l'attention portée à l'autre et sur la possibilité d'offrir son aide. Tout naturellement, il nous oblige aussi à reconnaître que nos "mots qui consolent" sont parfois impuissants. Le recours aux structures professionnelles et associatives est alors nécessaire pour prendre en charge la dépression.

 

Des collectes de mots

 

Avec la complicité des animateurs, nous procédons à une collecte de mots à la cafétéria de la Maison de quartier. Chacun est invité à répondre à la question : "Qu'est-ce que vous dites à quelqu'un qui vous semble triste ?" . La Pause café des parents de l'école Léon Blum permet un échange sur le rôle et la place des doudous dans le lien avec les tout-petits. Les mots viennent facilement en présence des animateurs qui ont depuis longtemps créé un lien de confiance avec les habitants. Les mots du réconfort, bien sûr, mais aussi les mots de l'agacement contre celui qui se plaint sans cesse ou contre le doudou qui pue... Tous ces mots sont accueillis et recueillis pour servir de matériau à l'atelier d'écriture qui va suivre.

 

Un atelier d'écriture

 

Les participants sont invités à écrire un centon (texte constitué d’éléments empruntés à un ou plusieurs auteurs) à partir des mots collectés à la maison de quartier. Après lecture des mots récoltés à l'école, nous rédigeons collectivement un faux mode d'emploi des doudous... Ces premières consignes nous engagent dans une démarche d'écoute des mots des autres, que ces mots aient été recueillis auprès d'inconnus ou qu'il s'agisse des textes rédigés et lus par les autres participants à l'atelier.

L'écriture d'un poème en vers libres à partir de l'anaphore (répétition d'un même mot au début de plusieurs phrases successives) "Je voudrais entendre" ainsi que la rédaction d'un court texte sur "Le lieu où j'aime me réfugier" engagent un effet miroir et invitent ceux qui le souhaitent à écrire sur eux-mêmes. J'énonce clairement, en proposant ces exercices, qu'il est possible de s'inventer un lieu imaginaire et que la vérité n'est pas une consigne d'écriture.

 

Une exposition

 

Le travail d'écriture permet d'exprimer des émotions d'une manière créative et constructive, en produisant des textes accueillis par les autres et en se mettant à l'écoute des textes des autres. Les participants à l'atelier ont l'occasion de valoriser ce dont ils sont capables, voire d'en prendre conscience pour eux-mêmes. Surtout, parce qu'il s'agit d'œuvres de création, leurs textes sont partageables, communicables. Mis en valeur dans les locaux de la maison de quartier de La Chesnaie, ils deviennent un support de communication sur la dépression et les réponses qu'il est possible d'y apporter.

 

 

 

 

 

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic