Dans la bibliothèque de la Bibliothérapeute : "Os de Lune"

October 5, 2017

 

Un roman de Jonathan Carroll, Aux forges du Vulcain

 

Avant de rencontrer son mari, Cullen a vécu une relation amoureuse sans issue. Enceinte, elle a fait le choix d'avorter et de rompre avec son petit ami. Ces deux décisions, elle les à assumées autant que possible, mais pas sans peine ni chagrin. 

Aujourd'hui, Cullen est une trentenaire mariée, heureuse en ménage et comblée par la naissance d'une petite Maé. 

Malgré tout, elle souffre d'un quotidien fade et routinier : 

 

"Le métier de mère était beaucoup plus difficile et monotone que je ne l'avais imaginé. Dans mes rêveries d'avant la maternité, je voyais des journées remplies de tâches gratifiantes aux côtés d'un bébé souriant. Mais il y avait toujours tant à faire, et surtout à refaire à l'infini."

 

Chaque nuit, ses rêves la transportant ailleurs, dans un pays peuplé d'animaux fantastiques : 

 

"Tout dans cet univers était à la fois merveilleux et étrange. L'île s'appelait Rondua. Les seuls habitants que je connaissais étaient les animaux géants : M. Tracy, Félina la louve, Martio le Dromadaire, et d'autres encore". 

 

Sur cette île vit un petit garçon : 

 

"Je reconnus immédiatement mon fils. Il s'appelait Pepsi". 

 

Dans ce rêve qui se poursuit nuit après nuit, épisode après épisode, Cullen est la mère de cet enfant qu'elle n'a pas mis au monde, ou plus exactement, qu'elle n'a pas mis "au monde réel". 

Pepsi doit traverser des épreuves, chaque fois plus dangereuses. Cullen vit alors ce que vit toute mère  : l'inquiétude, le besoin de rassurer et d'encourager. Surtout, elle va lui apporter son aide dans sa quête des Os de Lune et se tenir prêt de lui. 

 

Au fil des semaines, les rêves contaminent la vie réelle de Cullen. Elle en vient à douter de sa bonne santé mentale et doit remettre en cause beaucoup de ses certitudes. La frontière avec le monde onirique devient de plus en plus poreuse. Les relations de Cullen avec son mari et ses amis en sont affectées. Sa fille se retrouve en danger. 

 

Comment apporter à cette petite fille, encore bébé, tous les soins dont elle a besoin au quotidien quand il faut affronter par ailleurs des créatures féroces pour sauver Pepsi ?

 

Pour Jonathan Carroll, si Cullen a choisi de ne pas accoucher d'un enfant, elle n'a pas décidé pour autant de ne pas être sa mère. Les épreuves qu'elle doit surmonter à ses côtés dans ses rêves lui permettent alors de réordonner le chaos de sa vie psychique. 

 

Il ne s'agit pas ici de maîtriser un rêve éveillé pour mieux contrôler sa vie, mais d'accepter le mystère, la puissance et le pouvoir de notre vie subconsciente. 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rechercher dans les articles

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic