• Nathalie Palayret

Le livre qui fait du bien : Division avenue


Un livre pour rire, pleurer et s'émouvoir...



Division avenue de Goldie Goldbloom, traduction de Eric Chedaille (éditions Christian Bourgois)




Le pitch : Surie appartient à la communauté juive hassidique de Brooklyn. Elle a 57 ans, dix enfants et tout plein de petits enfants... quand elle découvre qu'elle est à nouveau enceinte. Surie ne parvient pas à annoncer cette grossesse à son mari. Ces mots-là, elle ne pourra les prononcer aussi longtemps que le silence entourera la mort de Lipa, ce fils tant aimé mais bien trop différent.


Pourquoi ça fait du bien : les liens forts qui unissent les membres de la communauté hassidique sont évoqués avec beaucoup de subtilité.

Surie nous touche, son corps nous interroge, ses doutes sont les nôtres. C'est avec plaisir que nous marchons à ses côtés dans les rues de New York, l'écoutant nous confier ses pensées les plus intimes.

Comment être soi-même sans renoncer à être celle que les autres attendent de vous ? Comment aimer son enfant quand toute la communauté le rejette ?

Toutes questions (et tant d'autres) nous sont posées mais jamais imposées.

L'autrice appartient elle-même à la communauté hassidique, elle est mère de huit enfants et militante pour les droits des LGBTQ+. Il y a de l'amour dans son roman, mais un amour lucide.



L'extrait : "Toutes les fois précédentes, il avait deviné qu’elle était enceinte, lui ayant acheté un test de grossesse avant même qu’elle ne soit elle-même au courant. Et de se prendre dans les bras, de se réjouir et de commencer à chercher des prénoms. Tous deux raffolaient d’être parents. Yidel gardait en mémoire les paroles mystiques qu’il avait pensées au moment de la conception de chaque enfant, et il avait consigné chacune de ces formules dans un livre minuscule pour le lui offrir le jour de leur vingt-cinquième anniversaire de mariage. Pour un homme, il ne manquait pas d’intuition. Mais pas en ce moment. Qu’est-ce qui n’allait pas entre eux ? Pourquoi ne devinait-il pas ? Pourquoi ne le mettait-elle pas au courant ?."


Les premières pages : ici

20 vues0 commentaire