• Nathalie Palayret

Le livre qui fait du bien : Connexion


Un livre pour se connecter à soi et aux autres grâce à la créativité

 

Connexion de Kae Tempest, traduction de Madeleine Nasalik, éditions de L'Olivier





Le pitch : il ne s'agit pas ici d'un roman mais plutôt des réflexions d'un⸱e artiste (Kae Tempest se définit comme non-binaire) sur la place de la créativité et la nécessité de nous reconnecter pour lutter contre l'apathie


Pourquoi ça fait du bien : Kae Tempest ne nous livre pas une énième guide de développement personnel. Ce livre est écrit à partir de son expérience personnelle d'artiste (poète, musicien⸱ne, performeur⸱se...), de son parcours de vie (" un cerveau qui me menait la vie dure, des soucis familiaux et une dysphorie de genre, en m’assommant à coups de drogue et d’alcool ") mais aussi de ses lectures (Carl Jung, entre autres), de ses rencontres...



L'extrait : "Se plonger dans l'histoire d'autres personnes, cela cultive l'empathie. Quand nous lisons ou écoutons un récit qui nous est raconté, pour peu qu'il comporte une certaine dose de suspense, notre cerveau libère du cortisol dans notre système sanguin, favorisant l'attention et la concentration, ainsi que de l'ocytocine, hormone associée à l'attachement et à l'empathie. Depuis la nuit des temps le théâtre et la musique nous proposent une grille de lecture qui nous permet de passer au crible nos valeurs morales, nos défauts mais aussi nos vertus. [Les tragédies antiques, les vieilles chansons folkloriques] regorgent de trahisons, de personnages orgueilleux, de meurtres. Toutes contiennent des leçons à tirer sur la façon la plus judicieuse d'aborder l'éternel problème : comment vivre sa vie ?."



36 vues0 commentaire