• Nathalie Palayret

Le livre qui fait du bien : Besoin de poème


Un livre pour rire, pleurer et s'émouvoir...

 

Besoin de poème, de Yvon Le Men, aux éditions du Seuil






Le pitch : le livre a un sous-titre : "Lettre à mon père". Dans ce texte autobiographique, Yvon Le Men s'adresse à ce père disparu en 1965 alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Mais il convoque aussi les hommes qui l'ont accompagné dans sa vie de poète (il n'en a jamais voulu d'autre, quitte à crever de froid) dont Xavier Grall et Guillevic (l'un de mes poètes préférés)


Pourquoi ça fait du bien : même si l'on ne lit jamais de poésie, on s'attache au récit de cette vie marquée à jamais par le décès du père. On ne peut que se laisser porter par la prose de Le Men, toujours facile à lire (c'est un compliment). Alors, on détour des pages, on tombe sur de la poésie, la sienne mais aussi celle de Nazim Hikmet ou de Jean Malrieu... et on se dit que oui, vraiment, on avait bien besoin de poème !


L'extrait : "Mon parrain ne vient plus me voir. Il est malade, très malade, il est sous morphine. Il souffrait, il ne souffre plus. Mais, parfois, il passe du côté où les phrases n'en sont plus, sauf une, de temps en temps, qui brille dans la cave de sa tête. Il faut que tu mélanges les radis et les fraises dans tes poèmes, mais je sais que c'est difficile de concilier les deux".



17 vues0 commentaire