• Nathalie Palayret

La sélection de la bibliothérapeute : Les frangins




Grand ou petit, cadet ou benjamin... c'est quoi un frangin ?


Un ami pour la vie donné par le hasard de la naissance ? Ou bien le pire ennemi auquel on restera lié à jamais ? Avec son frère, on partage bien plus que des parents !



Mon frère de Jamaica Kincaïd, traduction de Jean-Pierre Carasso et Jacqueline Huet

"Je suis devenue écrivain par désespoir, de sorte que quand j’appris que mon frère était mourant, j’étais familiarisée avec l’acte qui me sauverait : j’écrirais à son sujet. J’écrirais au sujet de sa mort. Quand j’étais jeune, plus jeune que je ne le suis maintenant, j’ai commencé à écrire au sujet de ma propre vie et j’en suis venue à voir que cet acte m’avait sauvé la vie. Quand j’ai appris que mon frère était malade et qu’il allait mourir, j’ai su, instinctivement, que pour le comprendre, ou pour tenter de comprendre sa mort, et pour ne pas mourir avec lui, j’écrirais à ce sujet."


Wonder Landes de Alexandre Labruffe

"Loin de la liberté, un nouveau sentiment apparaît en moi. Contre mon frère. Je lui en veux d’être dans cette galère.

Je lui en veux

de s’être fait arrêter,

de ne plus être flamboyant,

de ne plus être indestructible,

de ne pas avoir fui aux Bahamas.

Je lui en veux et je ne comprends pas.

J’ai envie de crier, de hurler, de lui hurler dessus, de le radier à vie de ma vie."


Pense aux pierres sous tes pas de Antoine Wauters

"La tristesse est un mur élevé entre deux jardins, disait Marcio. Nous aussi on aura notre jardin, ma sœur. Nous aussi on y arrivera, à être heureux."


Les garçons de l'été de Rebecca Lighieri

"Alors voilà, d'une certaine façon, je suis jeune, bien sûr. Mais la vraie jeunesse, qui comporte forcément une part d'innocence ou d'inconscience heureuse, cette jeunesse-là m'a quitté pour toujours. Il se peut même qu'elle ait pris fin le jour où un requin a arraché la jambe de mon frère dans les eaux agitées de l'océan Indien, en ce jour qui avait si bien commencé et qui devait si mal finir."



Ni partir ni rester de Julian Fuks

"Mon frère m'a lancé cette phrase que je n'ai jamais pu oublier, cette phrase qui m'a conduit ici :c'est sur ça que tu devrais écrire un jour, sur ce que c'est d'être adopté. Quelqu'un doit l'écrire."



La trilogie des jumeaux de Agota Kristof

"Nous avons décidé de nous séparer. Cette séparation devait être totale. Une frontière n’y suffisait pas, il y fallait aussi le silence."


Découvrir plus de livres sur le thème des "frangins" : ici



18 vues0 commentaire