• Nathalie Palayret

« La lumière est dans le livre » : chronique de Véronique Olmi sur la bibliothérapie

Aller mieux grâce aux livres, pour Véronique Olmi (autrice de "Bord de mer", "Le premier amour", "Bakhita"...) c’est une évidence.


"La différence est grande entre un roman de Dostoïevski, de Duras ou de Hemingway, et un « ouvrage-guide » sur l’alcoolisme ou le divorce, et je me demande pourquoi nous faisons si peu confiance à l’autre, pourquoi nous le traitons comme quelqu’un qui ne peut sans doute pas aller plus loin que la facilité et la simplification ? Un lecteur qui n’attendrait rien d’autre qu’un mode d’emploi. Surmonter un mal-être, une dépression, ou une simple passe difficile, s’inscrit ailleurs que dans une méthode, va chercher plus loin, plus profond que dans une recette. Surmonter la tristesse, vivre le deuil, la maladie, le doute, l’errance psychique, fait appel à des sensations et à des sentiments déchirants, subtils, troubles, et universels."


Lire l'intégralité de la chronique de Véronique Olmi


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout