top of page
  • Nathalie Palayret

La bibliothérapie en pratique : Mon nom


D'abord, un texte à lire lentement, tranquillement. Le mieux, c'est encore de lire à voix haute, même si on croit qu'on ne lit pas bien. On lit, on relit encore.

D'abord on veut comprendre le sens puis on devient sensible au rythme et à la poésie du texte.

[A télécharger sous forme de fiche pratique en format PDF en cliquant ci-dessous.]

Mon nom
.pdf
Download PDF • 4.39MB

On disait

que j'avais perdu mon nom

et que je le cherchais partout,

et qu'il n'était pas sous l'oreiller,

et qu'il n'était pas dans le four à pizza,

et qu'il n'était pas

entre les lames du plancher,

et qu'il n'était pas caché

dans un trou de souris.

On disait que je voulais crier après lui,

mais que j'avais perdu le nom de mon nom

et que je le cherchais partout,

et qu'il n'était pas dans mon nez,

qu'il n'était pas dans la cour,

qu'il n'était pas

dans le tiroir aux souvenirs,

qu'il n'était pas caché dans un trou de soulier.

On disait que j'étais désespéré

d'avoir perdu ce nom

que tu m'avais donné.

Alors on disait que pour me consoler

tu m'appelais et que je me jetais à ton cou

en m'écriant : "Merci ! Tu l'as retrouvé !"


Pascal Leclercq



Parmi tous les petits noms ou surnoms que l'on vous a donné, il en existe peut-être un que vous auriez envie d'entendre encore.

A votre tour d'écrire un court texte pour raconter comment ce nom s'est perdu, où vous l'avez cherché et comment vous l'avez retrouvé.


A écouter : la chanson d'Anne Sylvestre "Comment je m'appelle"


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page