• Nathalie Palayret

La bibliothérapie en pratique : Le bel instant

Mis à jour : mai 12


D'abord, un texte à lire lentement, tranquillement. Le mieux, c'est encore de lire à voix haute, même si on croit qu'on ne lit pas bien. On lit, on relit encore.

D'abord on veut comprendre le sens puis on devient sensible au rythme et à la poésie du texte.

[A télécharger sous forme de fiche pratique en format PDF en cliquant ici.]

Est-ce qu'il peut y avoir un bel instant sans brouette ? Un instant solide entre bois et jardin, à trois pas de la glycine et du garage, la porte de la grange ayant tendance à rester ouverte, les chaises longues installées pour avoir vue sur le mur blanc de la façade. Pour charrier le terreau, décharger le fumier, débarrasser les vieilles planches, transporter l’herbe aux lapins, brouette, brouette encore. Elle est en vieux bois trop sec, sa roue mal ferrée donne un grincement régulier qui fait des ronds dans le silence autour. Ce que tu aimes, toi l’allongé estival, c’est la prendre par les poignées luisantes, la brouette, et peu importe la charge, la conduire au jardin, la ramener du jardin, la conduire au pré nord, la ramener du pré nord. Gamin presque royal. Gamin parce que c’est un jeu. Presque royal, parce que la brouette porte une part du monde, et de cette part du monde tu es le chef. Pas de bel instant sans brouette.


Extrait de : "Apparitions" de Ludovic Janvier

Ce texte nous invite à nous replonger dans un moment de bonheur simple.


Je vous propose d'écrire à votre tour un court texte où vous évoquerez un objet qui reste lié au souvenir de bonheurs simples et de moments de joie.


Votre texte commencera par : "Pas de bel instant sans ...".