• Nathalie Palayret

La bibliothérapie en pratique : Comment je m'appelle


D'abord, un texte à lire lentement, tranquillement. Le mieux, c'est encore de lire à voix haute, même si on croit qu'on ne lit pas bien. On lit, on relit encore.

D'abord on veut comprendre le sens puis on devient sensible au rythme et à la poésie du texte.

[A télécharger sous forme de fiche pratique en format PDF en cliquant ci-dessous.]

Exercice.comment-je-mappelle
.pdf
Download PDF • 41.42MB

[Dans un avion entre Cuba et la France, Daniela fait la rencontre d'un homme mystérieux. Vient le moment des présentations.]


- Moi, j'ai plusieurs prénoms... Je vais te donner le choix : Jean comme presque tous les Français ; Michel, rien d'original ; François, un prénom aguerri ; Henry, en souvenir du roi ; Louis, par inertie ; Jacques, à cause du pèlerinage et de Brel ; Sylvain, à cause d'un chat ; Victor, à cause d'un roman ; Philippe, parce que c'était à la mode ; Patrick, parce qu'il désignait un type de caractère d'après ma mère ; Bernard, parce que mon père trouvait cela respectable ; Didier, un prénom gaillard d'après le médecin ; Cyrano, littéraire d'après mon oncle ; mais ma tante a rajouté Arthur. Ma grand-mère a préféré Charles, à cause de Baudelaire. Mon grand-père s'est écrié : "Marcel !", "Paul", a murmuré ma nourrice. "Claude", a supplié le portraitiste de la famille. Ma sœur a prononcé le premier prénom qui lui est passé par la tête : Gustav-Amadeus à cause de Mahler et de Mozart. Bref, je pourrais continuer indéfiniment... Serge, Joseph, Valentin, Auguste... Moi, j'ai décidé de m'appeler Maurice.

- Tu aurais pu commencer par là... Maurice. Et pourquoi celui-là ?

- C'est le seul prénom auquel personne n'avait pensé.

Extrait de "La Sous-Développée de Zoé Valdès, traduction de Alexandra Carrasco


A votre tour, tentez de caractériser le prénom qui vous a été donné à la naissance. Si vous ne connaissez pas les raisons qui ont poussé vos parents à le choisir, pourquoi ne pas les inventer ?

Faites la même chose avec les surnoms et autres petits noms par lesquels on vous a appelé depuis votre enfance.

Et maintenant, si vous deviez choisir le prénom par lequel vous souhaiteriez être appelé, quel serait-il et pourquoi ?

N'hésitez pas à inventer un prénom qui n'existe pas, bien sûr !


+ Le petit bonus : je vous invite à écouter la chanson d'Anne Sylvestre "Comment je m'appelle"


40 vues0 commentaire