• Nathalie Palayret

Dans la bibliothèque de la bibliothérapeute : Daruchan

Un manga de Lemon Haruna, traduit du japonais par Miyako Slocombe, paru aux éditions Le Lézard noir

"Daruchan ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama, employée intérimaire" est le titre exact de ce manga qui déjà nous interpelle : une vie ordinaire, ça existe ?


"Ma véritable identité est Darumi Daruyama de la planète Darudaru et on me surnomme Daru-chan."


Narumi est une employée modèle, discrète et efficace. Elle transmet les factures à la comptabilité, prépare le thé pour la réunion des chefs, écoute les commérages des collègues... Si elle parvient à tenir ce rôle, c'est au prix d'un gros effort. Narumi se sent et se sait différente, elle se contente de jouer le rôle d'une employée parmi les employées.



"Tant que je fais ça, j'ai le droit de vivre."


Pour s'adapter, Narumi a compris dès l'école primaire qu'il lui faudrait observer la façon dont ses camarades (et plus tard ses collègues) se comportent afin de les imiter au mieux. Une stratégie de camouflage qui est bien évidemment épuisante pour le psychisme d'une jeune femme particulièrement sensible. Heureusement, l'une des collègues de Narumi, plus attentive et bienveillante que les autres, la prend en amitié et lui prête un recueil de poésies.


"On aurait dit que chaque mot étincelait, c'est comme si le monde surgissait sous mes yeux".


La rencontre avec la poésie est déterminante pour Narumi. Elle correspond aussi à sa rencontre avec un nouvel employé, gentil et mal à l'aise dans l'entreprise, avec lequel elle entame une relation amoureuse. Narumi commence à aimer et Narumi commence à écrire des poèmes. Elle se découvre amante et se veut poétesse. Elle découvrira que la femme qui se décide à créer doit en payer le prix


Les illustrations tout en douceur rendent Narumi particulièrement attachante. Le manga évoque tout à la fois le sentiment de se sentir différent (le corps de Narumi se métamorphoe alors en créature molle nommée Daru-chan) et seul au milieu des autres. "De la difficulté d'aimer tout en étant fidèle à soi-même" pourrait être l'un de ses nombreux sous-titres possibles tant il s'agit là d'une oeuvre riche et sensible.


Vous pouvez feuilleter les premières pages de "Daruchan" ici


Retrouvez ce titre dans la sélection "Poétesse ? ça se dit ?" ici



33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout