• article de Nathalie Palayret

La bibliothérapie en pratique : ce que ma malle contient

Mis à jour : mai 12


D'abord, un texte à lire lentement, tranquillement. Le mieux, c'est encore de lire à voix haute, même si on croit qu'on ne lit pas bien. On lit, on relit encore.

D'abord on veut comprendre le sens puis on devient sensible au rythme et à la poésie du texte.

[A télécharger sous forme de fiche pratique en format PDF en cliquant ici.]

Dire que des gens voyagent avec des tas de bagages

Moi je n'ai emporté que ma malle de cabine et déjà je trouve que c'est trop

que j'ai trop de choses

Voici ce que ma malle contient

[...]

Plusieurs dossiers d’affaire

Les deux gros volumes du dictionnaire Darmesteter

Ma Remington portable dernier modèle

Un paquet comportant des petites choses que je dois remettre à une femme à Rio

Mes babouches de Tombouctou qui portent les marques de la grande caravane

Deux paires de godasses mirifiques

Une paire de vernis

Deux complets

Deux pardessus

Mon gros chandail du Mont-Blanc

De menus objets pour la toilette

Une cravate

Six douzaines de mouchoirs

Trois liquettes

Six pyjamas

Des kilos de papier blanc

Des kilos de papier blanc

Et un grigri

Ma malle pèse 57 kilos sans mon galurin gris

Bagage de Blaise Cendrars

Extrait de "Feuilles de route"

Ce texte nous invite à un inventaire de ce qui nous est nécessaire ou bien inutile.

De ce qui nous pèse et nous encombre aussi.

Je vous propose d'écrire à votre tour une liste des biens matériels mais aussi des souvenirs et espoirs que pourrait contenir votre malle de voyage.